Pour être libéré de chaînes qui nous empêchent d’avancer dans la liberté, bien des démarches sont à opérer. Souvent, on ne les fait pas, ne sachant où s’adresser ou comment s’y prendre. La dépendance par rapport à des façons de penser, des comportements habituels ou des vices contre lesquels on a beaucoup de mal à lutter sont parfois (pas toujours, bien sûr) des transmissions reçues de nos prédécesseurs. La Bible nous permet de les évoquer et de croire qu’ils peuvent être éliminés par la prière au Nom de Jésus. Il n’est pas rare en effet que telle peur, telle incapacité, tel empêchement dans nos vies vienne d’une transmission d’ancêtres qui n’ont jamais été « coupés ». C’est une chance que dans l’Eglise actuelle de telles approches soient aujourd’hui possibles pour libérer en nous les forces vives, parfois liées en raison de dépendances paralysantes. C’est une nouvelle chance que nous avons de pouvoir vivre en enfants de lumière, libres devant Dieu et avec nos frères humains. « Si vous avez été libérés (par le baptême), c’est pour que vous viviez vraiment libres », dit St Paul dans l’Epître aux Galates. « Libres » ça veut dire libérés de tout ce qui peut nous enchaîner et nous enfermer dans des limitations non voulues de Dieu (et de nous !), nous en rendant esclaves.