« On dit que chanter, c’est prier deux fois. En effet, toute la prière de l’Eglise (les psaumes) sont des sortes de poèmes-prières chantés et accompagnés par les instruments de musique en vigueur à l’époque (tambourins et cymbales). Spontanément, le peuple en prière a ressenti le besoin de faire droit à la beauté et à la joie exultante pour s’approcher de Dieu et se mettre en sa présence. Le chant, la musique rapprochent de Dieu et le rendent présent d’une certaine manière. Ils ouvrent le cœur et sont comme des réceptacles, des enchâssements de la grâce divine. la grâce a en effet besoin d’ expressions ayant avec elle une forte affinité. Le chant, la musique peuvent être dites parentes de la grâce. Mais faut-il encore que le chant des humains soit harmonieux pour que la présence divine se rende perceptible et sensible. Le week-end se propose d’améliorer notre façon de chanter pour faire l’expérience de l’ouverture spirituelle qu’elle permet et concrétise. On apprendra à chanter les psaumes (c’est-à-dire,à psalmodier). On apprendra à rendre vivants quelques chants charismatiques et, également, quelques chants de la liturgie ».