du Samedi 6 Juillet (10 h) au Dimanche 7 Juillet (17 h) sur la « rupture des liens transgénérationnels ».

on mars 25, 2013 in Prochains rendez vous

Liens transgénérationnels.
Prochainement ,la communauté propose un week-end (du Samedi 6 Juillet (10 h) au Dimanche 7 Juillet (17 h) sur la « rupture des liens transgénérationnels ». Ceux qui ne connaissent pas cette démarche sont parfois choqués. Ainsi un cousin qui m’a envoyé une lettre me reprochant de critiquer notre famille qui s’est illustrée par des réussites importantes. Elle a créé une entreprise familiale d’envergure qui s’impose sur le marché des multiples produits extraits de la pomme de terre !
Il n’est donc pas question de s’en prendre aux valeurs qui ont mobilisé notre vie familiale dans un sens ou dans un autre, hautement positif et valable pour sa réputation et sa réussite. Ce n’est pas de cela qu’il est question dans la rupture des liens familiaux. Mon cousin m’a demandé, un peu inquiet, quels seraient les liens familiaux avec lesquels nous aurions à rompre, dès lors que dans l’ensemble on peut afficher une réussite sociale remarquable. Je n’ai pas su quoi lui dire car je ne connais pas bien ce qu’il y a dessous ces réussites : peut-être une suffisance orgueilleuse, peut-être un manque de compréhension par rapport à des destinées moins grandioses que les siennes, peut -être un oubli de Dieu qui permet aux personnes de réussir ? Peut-être. Les liens sont des emprises malsaines qui lient les personnes dans un sens qui les paralyse spirituellement. Pour répondre à mon cousin, il peut y avoir des réussites matérielles qui cachent des misères spirituelles. Je ne sais pas si c’est son cas, mais je sais que la plupart des familles trainent derrière elles le fardeau d’un lien spirituel qu’il serait bon d’éliminer par la prière (attachement à l’argent, esprit critique, esprit d’infériorité ou de supériorité, mais aussi, liens de spiritisme, de franc-maçonnerie ou même de magie et de sorcellerie). Tout cela et bien d’autres choses se transmettent par les lignées familiales et il faut, le plus possible, en être libéré. Que mon cousin ne le sache pas n’empêche que je prie pour lui pour qu’il soit libéré d’emprises dont il n’a pas pris conscience. Peut-être, après tout, par la grâce de Dieu, a-t-il été épargné des pires liens qui oppriment certaines familles. Est-il certain d’en être totalement immunisé ? En ce cas il est atteint d’ un lien insidieux de présomption et c’est de lui qu’il doit être délivré. Toute famille souffre de l’un ou l’autre de ces liens. Voilà l’objet de ce week-end.

Comments are closed.